You are here: Home » Immobilier » Immobilier ancien : qu’en est-il de sa défiscalisation ?

Immobilier ancien : qu’en est-il de sa défiscalisation ?

Malgré le fait que ce n’est plus une véritable tendance en ce moment, la défiscalisation immobilière présente quand même quelques avantages considérables. La loi Pinel, la loi Marlaux et le Borloo ancien proposent de nombreux profits pour un investissement très rentable. La défiscalisation immobilière d’un immobilier ancien est axée sur différents axes. Voici quelques points à savoir si vous voulez défiscaliser votre bien immobilier ancien.

La défiscalisation immobilière : qu’est ce que c’est exactement ?

Il s’agit d’une forme d’aide que le propose l’état pour inciter les investisseurs immobiliers à acquérir un logement locatif. La défiscalisation immobilière propose des offres avantageuses. Entre autres, les investisseurs profitent d’une réduction d’impôt sur le bien à louer durant quelques années. La défiscalisation est également très bénéfique dans le cadre politico-économique. L’investissement immobilier favorise en effet le développement économique tout en profitant d’un investissement fructueux. Régie par différentes lois spécifiques, la défiscalisation immobilière permet aux investisseurs aux revenus modestes de profiter d’un investissement rentable sans imputer sur leurs trésoreries. Souvent appliquée sur les logements neufs, la défiscalisation immobilière permet également aux investisseurs dans l’ancien d’en profiter.

Le déficit foncier pour un immobilier ancien

Le déficit foncier fait partir des moyens de défiscalisation infaillible pour un immobilier ancien. Il vous permet de réaliser tous les travaux nécessaires sur la maison avant même de la mettre en location. Le coût des travaux est imputable sur les revenus fonciers perçus durant la première année, puis retenus sur les revenus globaux à raison de 10 600 € par an. S’il y a des surplus de déficits, ceux-ci peut-être reportés sur 10 ans, mais ne sera prélevé sur les revenus fonciers. La défiscalisation dans l’immobilier ancien permet d’engendrer une économie d’impôt sur le taux marginal d’imposition additionné aux prélèvements sociaux sur la part imputable sur les revenus fonciers, et sur le taux d’imposition sur la part attribuable aux revenus globaux.
La défiscalisation immobilière sur des logements anciens est beaucoup plus avantageuse même si vous devez réaliser des travaux. Ce qui incite les autres investisseurs à profiter des opérations de déficit foncier en acquérant des maisons anciennes nécessitant encore la réalisation de quelques travaux.

La loi Borloo pour défiscaliser les loyers dans l’immobilier ancien

Avec les biens immobiliers anciens, il est important de mettre en charge la part de loyer qui dépasser le taux d’imposition de 30 %. Sans cela, ces loyers seront soumis à une fiscalité confiscatoire de 45,5 % ajoutée à des prélèvements sociaux. Cependant, quand les taux d’emprunt baissent, les intérêts à prélever deviennent aussi plus faibles. C’est la meilleure façon de profiter de la loi Borloo.

La loi Marlaux pour défiscaliser les revenus immobiliers en centre-ville

Si vous investissez dans un immobilier ancien dans un secteur sauvegardé, vous pouvez profiter d’une diminution d’impôt d’environ 30 % sur les coûts des travaux, si ceux-ci ne dépassent pas les 100 000 €. La défiscalisation n’est applicable que si l’acquisition se fait dans l’engagement de mettre en location à nu en tant qu’habitation principale durant neuf ans.
La loi Marlaux permet d’investir dans un logement ancien de haut standing, bénéficiant d’un bel emplacement. Cependant, vous devez souvent passer par des promoteurs immobiliers pour en profiter, ce qui fait grimper les prix, puisqu’ils prennent un peu de marge. Vous devez donc payer le bien à un prix trop fort.

La loi Pinel pour défiscaliser un immobilier ancien en centre-ville

Les principes d’application du dispositif Pinel sur les immobiliers anciens sont les mêmes que sur les neuf. Le taux de réduction d’impôts est également similaire. Cependant, l’ancien ne bénéficie que de quelques programmes. Tout comme le Pinel neuf, l’ancien hérite également des mêmes inconvénients : la valeur des marges que prélèvent les promoteurs est très élevée, le prix des logements est souvent plus cher par rapport aux autres habitations anciennes se trouvant dans le même quartier, même si ceux-ci sont implantés dans un quartier en plein centre-ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *